Mozart / Bruckner

OEuvre tour à tour lyrique, charmeuse et délicieusement enjouée, le Concerto pour hautbois de Mozart s’ouvre par un allegro de forme sonate classique, qui sait mettre en valeur la virtuosité du soliste. L’adagio qui suit fait entendre un thème à la fois délicat et mélancolique et l’allegretto final nous emmène dans un rondo plein d’esprit et de gaîté, dont le thème principal sera plus tard repris dans L’Enlèvement au Sérail.

Portées par une foi profonde, les symphonies de Bruckner se dressent telles des cathédrales, et la Septième est peut-être la plus monumentale d’entre elles. L’Adagio est un hommage à Wagner. Apprenant la mort du maître de Bayreuth en février 1883, Bruckner, profondément affecté, aurait rajouté à la partition l’épilogue funèbre final conçu comme un in memoriam, particulièrement émouvant. L’Orchestre National des Pays de la Loire aura le plaisir de retrouver Theodor Guschlbauer. Pour ce chef d’orchestre, Bruckner est le compagnon de toute une vie. C’est peu dire qu’il connaît cette musique qu’il a dirigée dans le monde entier.

Danses en souvenir… – Concerts donnés en région

Le Concertino pour basson et clarinette de Richard Strauss est une page pleine de fraîcheur, de mouvement et de péripéties, revigorante comme une matinée ensoleillée à la campagne. Ce pétillant dialogue de la clarinette et du basson sera interprété par deux solistes de l’Orchestre National des Pays de la Loire, Sabrina Moulaï (clarinette) et Gaëlle Habert (basson).

En 1897, la Maison Pleyel, grand fabricant d’instruments, invente une nouvelle harpe chromatique pour concurrencer la harpe de la Maison Erard, son grand rival. Afin de promouvoir son instrument, Pleyel  commande à Debussy un programme à destination des élèves. Avec ces danses composées en août 1904, son auteur sollicite une écriture originale propre à l’instrument qui, depuis Berlioz, a toujours beaucoup intéressé les musiciens français. La Danse sacrée utilise un mode de musique ancienne et semble évoquer l’époque antique où la harpe existait déjà. La Danse profane s’enchaîne sans interruption. Toute différente et plus rapide, elle prend l’allure d’une valse.

La Suite Holberg fut composée en 1884, lorsque la ville de Bergen commanda à Grieg une pièce destinée à célébrer le 200e anniversaire de la naissance de Ludwig Holberg, auteur scandinave né à Bergen et considéré comme le “Molière nordique”. Grieg n’avait pu refuser une commande aussi prestigieuse et à l’arrière-pensée si manifestement politique. Il se vengea donc en composant une œuvre qu’il voulut profondément ironique. Il ne pouvait toutefois imager le succès de la pièce et surtout le fait qu’elle serait admise dorénavant comme une partition… des plus sérieuses !

Le Voyage en Italie – Concerts donnés en région

Stadler pour Mozart, Bärmann pour Weber, Mühlfeld pour Brahms : si la clarinette doit son plus beau répertoire à de rares virtuoses, Stadler a été pour Mozart plus qu’un simple interprète. Il a été un ami précieux, un véritable frère pour les cérémonies maçonniques comme pour les retrouvailles autour d’une bonne bouteille. C’est pourquoi son instrument a une signification très particulière dans la musique de Mozart, dans sa musique de chambre bien sûr, mais aussi dans les airs d’opéra avec clarinette obligée, ou dans ce concerto destiné initialement à un instrument expérimental, la clarinette de basset (une clarinette pourvue de notes supplémentaires dans le grave).

Œuvre gaie et légère, composée lors d’une escale du compositeur en Italie, La Symphonie n°4 de Mendelssohn s’inspire des paysages italiens et des émotions romantiques ressenties par le jeune homme durant son voyage. Achevée en 1833, elle fut longtemps considérée comme la meilleure symphonie du musicien, avant que l’Écossaise, soit à son tour glorifiée. Ces concerts seront dirigés par Yao Yu Wu, l’une des étoiles montantes de la nouvelle génération de chefs d’orchestre.

 

En collaboration avec Musique et Danse en Loire-Atlantique et le département de Loire-Atlantique

Rendez-vous avec Beethoven – Concerts donnés en région

Les couleurs éclatantes des Danses populaires roumaines de Bartok évoquent avec un charme inouï les confins de l’Europe. La splendeur de l’orchestre restitue l’héritage de Liszt et celui des artistes itinérants des peuples du Danube.

La 2e Symphonie de Beethoven est «le dernier témoignage de la culture classique, de sa simplicité et de sa clarté, en face du romantisme
qui s’annonce et pour qui nul autre que Beethoven ne devait frayer la voie d’une façon plus déterminante.»

 

Les Résidences de l’ONPL en Anjou, à la découverte de la musique symphonique.

Un évènement du Département, de l’ONPL et de Mauges Communauté

Tango / Avant-concert

Cinq musiciens réunis par la passion du tango !

 

Quintette de cuivres / Avant-concert

Virtuoses, exigeants et ouverts aux multiples influences, les membres du quintette de Cuivres de l’ONPL conjuguent l’excellence de leurs parcours individuels et au sein de l’Orchestre National des Pays de la Loire… ils se retrouvent avec le même esprit joueur au sein de cette formation qui aborde ici un programme proprement kaléidoscopique. Le concert propose une œuvre pour quintette de cuivres d’un compositeur russe peu connu du siècle passé, Victor Ewald. Suivra le Quintette écrit par le compositeur de cinéma Malcolm Arnold (Le Pont de la rivière Kwaï, c’est lui) et la Suite brève d’André Lafosse.

Choeur de l’Armée française / Avant-concert

Formation spéciale de la Garde républicaine et chœur officiel de la République, le chœur de l’Armée française représente, de par son caractère original et unique, l’un des fleurons de la culture dans les armées. il se produira en Récital à Angers sous la direction d’Aurore Tillac.

Brahms / Avant concert

C’est l’oeuvre d’un Brahms à peine trentenaire, portée par une poésie et un souffle que les six cordes devront restituer avec fougue…

 

On le dit  » du printemps « , et les accents lancinants de son célèbre second mouvement ont été superbement mis en valeur par Louis Malle dans Les Amants (1958). C’est que, sur le premier des deux Sextuors à cordes de Brahms, plane un romantisme à fleur de peau, celui des  » douces rêveries au bord de l’Elbe en un blond printemps  » (Claude Rostand), ce lyrisme échevelé que bien des chambristes ont tenu à servir et chanter, même si la formation requise (six cordes) est moins pratiquée que le quatuor traditionnel.

Racontez-moi la musique !

Venez partager un moment musical en famille grâce à ce concert proposé aux jeunes auditeurs à partir de 7 ans et à leurs accompagnateurs. À travers les oeuvres de trois compositeurs majeurs, petits et grands sont embarqués dans une merveilleuse découverte de la musique classique. La saveur de la tradition des Danses populaires roumaines de Bartók et Ma mère l’Oye de Ravel succèderont au rythme entêtant de la Suite n°1 de Stravinski. Un tour de piste musical qui ravira petits et grands. Un moment de plaisir unique à savourer en famille !

 

Tarifs :

5 € pour les moins de 25 ans
10 € pour les adultes.

140e anniversaire de la Société des Concerts Populaires

Créée en 1877, la Société des Concerts Populaires d’Angers a joué un rôle très important dans la vie musicale de la région. Elle proposait à l’époque une alternative à la l’hégémonie parisienne et a permis d’amorcer une décentralisation de la culture musicale. Au sein de la SCP, un orchestre symphonique voit le jour avec pour ambition de jouer, à côté des grandes oeuvres du répertoire, celles de compositeurs contemporains, comme Jules Massenet qui répondant à une commande de la SCP composera le Caprice pour orchestre sur la chanson chinoise d’Armand Gouzien… Quelques décennies plus tard, la Société des concerts populaires sera à l’origine de la création de l’Orchestre Philharmonique des Pays de la Loire.

 

Tarifs :

30 € tarif normal
20 € abonnés ONPL / SCP

Concert en partenariat avec la Société des Concerts Populaires