Les Automnales

Les mélomanes pourront assister cette année à la 8e édition des Automnales du Mans qui se tiendront au mois d’octobre. Pour cet événement, la musique classique investit le Mans pendant 4 jours, avec le concours de l’Orchestre National des Pays de la Loire et l’Ensemble Cénoman. De nombreux concerts seront donnés dans différents lieux : Théâtre des Quinconces, Palais des Congrès et de la Culture, Salle des Concerts ou encore dans la Chapelle de l’Oratoire.

Concert de clôture du Printemps des orgues

Cela fait quinze ans que le Printemps des Orgues et l’ONPL ne se sont pas unis. Et ces nouvelles noces, en deux temps, ont des convives de luxe : l’organiste compositeur Thierry Escaich et la pianiste Claire-Marie Le Guay.
Moult fois primé pour ses interprétations et ses compositions, Thierry Escaich vit l’orgue comme une rencontre. Pour clôturer cette saison, le créateur alchimiste fusionne son inspiration avec l’ONPL de Pascal Rophé pour iriser son 1er Concerto pour orgue et orchestre et habiter la Symphonie n°3 avec orgue de Camille Saint-Saëns. C’est avec Pascal Rophé, alors chef de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et actuelle baguette de l’ONPL, que Thierry Escaich grave sur sillons sa Fantaisie concertante pour piano et orchestre. Le Grand Théâtre se fait madeleine de Proust, avec la pianiste Claire-Marie Le Guay, dédicataire de plusieurs partitions de Thierry Escaich. Ces deux complices seront réunis pour une transcription pour piano à quatre mains de La Moldau de Bedrich Smetana.

Concert familles Chaplin – Les Temps modernes

Une séance de ciné-concert vous permet d’assister à la projection d’un film avec l’interprétation de la musique en direct par un orchestre. Sur ce programme, il vous est proposé une plongée dans l’univers burlesque et poétique de “Charlot“, avec l’Orchestre National des Pays de la Loire qui interprètera la musique du film Les Temps modernes de Charlie Chaplin.

 

L’histoire : Broyé par les cadences infernales de l’usine, un petit employé modèle finit par perdre la raison. Hôpital, prison, chômage, Charlot est happé par les rouages de l’industrialisation. Jusqu’à ce qu’il fasse la connaissance d’une orpheline en l’aidant à fuir la police. Comment se libérer des contraintes de la vie moderne ?

Chaplin jette un regard acerbe sur le productivisme des débuts du 20ème. Il se fait aussi le témoin d’une humanité splendide, où l’amitié agit comme un contrepoids à la misère.

 

Timothy Brock à la tête de l’ONPL restitue avec une grande précision la partition musicale que le réalisateur avait lui-même composée.

 

Avec le soutien de la Caisse des Dépôts.

 

 

Les Préludes – Concert Étudiants

 

POINTS DE VENTE DES PLACES POUR LE CONCERT ETUDIANTS À 2€ :

 

RESTAURANT UNIVERSITAIRE DE BELLE-BEILLE :

de 11h30 à 13h30, du lundi au vendredi (sauf le mercredi 11 novembre)
Jusqu’au 12 novembre inclus

RESTAURANT UNIVERSITAIRE DE SAINT-SERGE :

de 11h30 à 13h30, du lundi au vendredi (sauf le mercredi 11 novembre)

Jusqu’au 12 novembre inclus

CAFÉTÉRIA DE L’UCO, COTÉ AMPHI BAZIN :

de 12H à 14H, du lundi au vendredi (sauf le mercredi 11 novembre)

Jusqu’au 12 novembre inclus

A LA SMEBA :

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h (sauf le mercredi 11 novembre)

Jusqu’au 12 novembre inclus

A LA BILLETTERIE DE L’ONPL, AU 26, AVENUE MONTAIGNE :

Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h (sauf le mercredi 11 novembre)

Jusqu’au 12 novembre inclus

LE SOIR DU CONCERT AU CENTRE DE CONGRÈS

A partir de 19h30

 

 

 

Xavier Philipps sera le magnifique interprète du Concerto pour violoncelle de Dvorak, l’oeuvre la plus aboutie et inspirée du compositeur.

 

Le prélude, joyeux et débordant de vie, des Maitres chanteurs de Nuremberg de Wagner contient les principaux motifs de l’œuvre, qui se succèdent et s’entremêlent, se combattent et se répondent avant de se conclure dans une allégresse générale qui anticipe l’heureux dénouement de l’œuvre

.

Des treize poèmes symphoniques que Liszt composa Les Préludes est le plus connu. Inspiré des Nouvelles méditations poétiques de Lamartine, le compositeur résuma le sens général de sa pièce en une phrase qu’il plaça en exergue de sa partition : Notre vie est-elle autre chose qu’une série de Préludes à ce chant inconnu dont la mort entonne la première et solennelle note ?

 

Invité aux États-Unis, Dvorák se languit de sa Bohême natale et compose un Concerto pour violoncelle. Xavier Philipps sera le magnifique interprète de cette œuvre, la plus aboutie et inspirée du compositeur.

 

Pascal Rophé / direction

 

Concert de clôture de la résidence Pascal Dusapin

18h30
Rencontre avec Pascal Dusapin et présentation des œuvres réalisées par des étudiants pendant sa résidence

 

20h30
Concert symphonique de l’ONPL

Wenn du dem Wind pour Soprano et orchestre – Karen Vourc’h / soprano

Trois solos pour orchestre : Go, Extenso, Apex

Pascal Rophé, direction

 

 

Pascal Dusapin, invité de l’Orchestre National des Pays de la Loire pendant deux ans, est considéré comme l’un des compositeurs les plus importants de la musique d’aujourd’hui. Il donne au lieu unique son concert de clôture de résidence avec quatre pièces révélatrices de son œuvre immense.

 

Élève de Messiaen, Xenakis et Franco Donatoni avant d’être pensionnaire de la Villa Médicis, Pascal Dusapin est professeur au Collège de France. Constituée de pièces pour solistes ou pour grands orchestres et d’opéras, son oeuvre a été récompensée à de nombreuses reprises et a fait l’objet de commandes prestigieuses. Placé sous la direction de Pascal Rophé, l’ONPL a donné en mars 2015 à la Philharmonie de Paris, en création française, Wenn du dem Wind de Pascal Dusapin. Pour ce programme nantais, l’orchestre s’associe à Karen Vourc’h, soprano française au timbre mordoré, pour rejouer Wenn du dem Wind. Composé de trois scènes extraites de l’opéra Penthesilea de Pascal Dusapin, l’histoire met en scène la reine des Amazones, Penthésilée, qui règne sur un monde sans hommes. Cette première partie de soirée pour soprano et orchestre est suivie de Go, Extenso et Apex, qui font partie d’un cycle de sept pièces que Pascal Dusapin a nommé solos pour orchestre, oxymore astucieux qui donne à percevoir la vision qu’il a de l’orchestre. Soit un corps musical unique, une entité à qui il s’adresse les yeux dans les yeux.

 

 

Coproduction lieu unique et ONPL

 

 

Téléchargez le programme de ce concert

Concert Étudiants à 2€

Un concert symphonique au Stadium Pierre Quinon –  Campus du Tertre à Nantes / Entrée 19, boulevard Guy Mollet (en face de la station Total)

 

Ce concert sera présenté par le musicologue Nicolas DUFETEL

 

Avec Quatre interludes marins, Britten nous transporte dans un petit port de pêche du Suffolk, de l’aube à la nuit, aux sons des vagues, des cloches d’églises et d’une puissante tempête.

Génie de l’écriture pour orchestre disparu en mai 2013, Henri Dutilleux, né à Angers, avait composé ses Métaboles pour l’Orchestre de Cleveland. Il s’agit de son œuvre la plus colorée et la plus séduisante. Son auteur la qualifiait de « concerto pour orchestre ».

Pascal Rophé dirigera également La Mer qui est certainement l’œuvre la plus représentative du génie de Debussy. Symphonie aux titres évocateurs : « De l’aube à midi sur la mer »« Jeux de vagues » et « Dialogue du vent et de la mer » elle fut mal accueillie lors de sa création en 1902. Pourtant, La Mer ne tarda pas à s’imposer comme un chef-d’œuvre puisqu’elle reste, avec le Boléro de Ravel, l’œuvre française la plus jouée au monde.

 

Achat des places dans les restaurants universitaires la semaine précédent le concert, à la billetterie de l’ONPL et, sur place, le soir du concert.

 

 

Prochains concerts Familles : Le songe d’une nuit d’été

L’Orchestre National des Pays de la Loire vous interprète Le Songe d’une nuit d’été de Félix Mendelssohn avec un conteur, sur un texte original (adapté aux enfants) d’Erika Tremblay-Roy.  Le chef d’orchestre Simon Proust dirigera ses concerts.

 

L’ histoire  : Avec sa célèbre adaptation du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, Mendelssohn entraîne l’auditeur dans un voyage féérique au pays des elfes. Une idylle pourtant trompeuse où la comédie de l’amour oscille entre rêve et cauchemar. La célèbre Marche nuptiale, qui accompagne aujourd’hui tous les mariages du monde, était à l’origine destinée à celui, comique, de la reine des fées Titania avec le tisserand Bottom transformé en âne.

 

Avec le soutien de la Caisse des Dépôts.

 

Le temps suspendu

Ces concerts s’ouvrent sur La Harpe enchantée, trace d’une tentative de Schubert de composer un opéra. Cette féérie a sombré dans l’oubli, seule son ouverture a connu le succès grâce à son intégration dans Rosamunde.

Après Go, donné la saison dernière, l’ONPL poursuit ici le cycle consacré au sept solos pour orchestre écrits par Pascal Dusapin. Épouser la forme dans son intégralité n’est pas le moindre des défis. C’était pourtant l’une des finalités du compositeur avec son Extenso solo n°2 pour orchestre, une pièce qui étend la forme, la plie, la déplie jusqu’à la transformation totale de ses caractéristiques originelles.

Bruckner voyait en la Sixième symphonie son œuvre la plus hardie. Il s’agit en effet d’une partition farouchement inventive. Son traitement peu conventionnel des motifs, de l’harmonie et du rythme était mal accepté par ses contemporains mais, depuis, l’œuvre est devenue incontournable.

Ce programme sera dirigé par le chef d’orchestre autrichien Théodor Guschlbauer, grand spécialiste du répertoire brucknérien.

 

 

Télécharger le programme de ces concerts

 

 

 

 

Les planètes

Oniriques, éruptifs, les larges paysages sonores d’Aufgang sont habités par une quête de clarté dont le soliste ouvre la voie à l’orchestre. Pascal Dusapin précise à propos du titre de son concerto :« L’image la plus proche de mon intention reste celle d’une levée de lumière (Aufgang des Lichts) ». Cette œuvre, qui a été révélée au public le 8 mars 2013 à la Philharmonie de Cologne, sera ici reprise par la violoniste Carolin Widmann. La suite symphonique Les Planètes reste encore aujourd’hui l’œuvre la plus populaire de Gustav Holst. C’est également l’une des œuvres les plus marquantes du 20e siècle. Son esthétique très proche des musiques de films a fasciné bon nombre d’artistes du septième art. Dans les années 1910, les effets harmoniques et rythmiques que Holst imagine avec des lointaines psalmodies portées par le Chœur de l’orchestre sont révolutionnaires. Des décennies plus tard, John Williams aura retenu la leçon pour sa propre saga des Star Wars !

 

 

Télécharger le programme de ces concerts

 

 

Verdi

INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE :

En raison d’un problème de santé, le chef d’orchestre Jean-Philippe Tremblay a été contraint d’annuler sa venue. Il sera remplacé par le Maestro Jean-Yves Ossonce.

 

 

Avec le Requiem de Verdi, c’est en apothéose que l’Orchestre National des Pays de la Loire clôt cette saison. A la mort du poète Alessandro Manzoni, en 1873, Verdi, son admirateur, décide d’écrire une grande messe de Requiem à sa mémoire et compose une œuvre grandiose où l’influence de l’opéra est omniprésente. Ce Requiem, empli de ferveur et d’intensité dramatique, sera dirigé par le chef d’orchestre canadien Jean-Philippe Tremblay. Une évocation sans fard de l’humanité confrontée à sa fin. Saisissant !

 

 

Téléchargez le programme de ces concerts