REQUIEM ALLEMAND / CONCERT DU CHOEUR

Le Requiem allemand de Brahms est une musique de deuil, mais affranchie de toute signification liturgique. Sur des textes empruntés à la bible allemande de Luther, Brahms se livre à une ample méditation funèbre. À travers cette oeuvre semi-religieuse, bien différente du sombre Dies iræ des offices catholiques, passe un souffle romantique et printanier, évoquant le souvenir des plus beaux lieder du compositeur. À côté de pensées empreintes de tristesse, s’épanouissent des hymnes d’espérance, de triomphe. Brahms compose ici pour les vivants et les invite à ne pas craindre la mort. Empreint d’un profond humanisme, ce Requiem constitue une véritable ode de consolation, alors que Brahms subissait le deuil de son ami Schumann et devait envisager celui, imminent, de sa mère. La version pour piano donnée ici fut écrite par Brahms lui-même et publiée au milieu de l’année 1869. Elle ne se limite pas à un simple arrangement des parties orchestrales, c’est une composition pour piano à part entière qui mettra particulièrement en valeur le Choeur de l’Orchestre National des Pays de la Loire et les solistes.

 

MUSIQUE CÉLESTE

Maurice Duruflé laisse une œuvre très restreinte dont chaque opus est un joyau même si une seule partition a suffi à sa gloire : le Requiem. Ecrit à la mémoire de son père, cet oratorio trouve un équilibre miraculeux entre tradition et modernité, sensualité et piété, luxuriance et sobriété. Interprété ici par le Chœur de l’ONPL, ce Requiem aussi sublime qu’inclassable figure aujourd’hui parmi les œuvres sacrées les plus chantées au monde.

Grande figure musicale de son temps, César Franck nous laisse la magistrale Symphonie en ré mineur, reine parmi les symphonies du 19e siècle. Géniale et rayonnante de joie et de lumière, cette œuvre puissante et robuste, « ébouriffante » selon Debussy, constitue l’acte fondateur de la symphonie française. Ces concerts seront dirigés par le chef d’orchestre belge Patrick Davin.

 

 

Télécharger le programme de ces concerts

 

 

Verdi

INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE :

En raison d’un problème de santé, le chef d’orchestre Jean-Philippe Tremblay a été contraint d’annuler sa venue. Il sera remplacé par le Maestro Jean-Yves Ossonce.

 

 

Avec le Requiem de Verdi, c’est en apothéose que l’Orchestre National des Pays de la Loire clôt cette saison. A la mort du poète Alessandro Manzoni, en 1873, Verdi, son admirateur, décide d’écrire une grande messe de Requiem à sa mémoire et compose une œuvre grandiose où l’influence de l’opéra est omniprésente. Ce Requiem, empli de ferveur et d’intensité dramatique, sera dirigé par le chef d’orchestre canadien Jean-Philippe Tremblay. Une évocation sans fard de l’humanité confrontée à sa fin. Saisissant !

 

 

Téléchargez le programme de ces concerts