Kaija Saariaho par Camilla Hoitenga

En choisissant de mettre à l’honneur la Finlandaise Kaija Saariaho dans le cadre d’une résidence pour deux saisons, l’Orchestre National des Pays de la Loire célèbre une artiste au sommet de son art. Française d’adoption, celle-ci jouit d’une reconnaissance qui dépasse aujourd’hui les frontières de l’Europe. L’immense succès remporté par L’Amour de loin, son opéra mis en scène par Robert Lepage  au Metropolitan Opera à New York, lui confère une aura particulière sur la scène internationale.  Qu’elle se tourne vers le ballet ou la musique de chambre, vers l’orchestre ou l’opéra, Kaija Saariaho marie la délicatesse du geste à l’ampleur des formes et écrit une musique qui combine sensualité et mystère, une œuvre en ombre finnoise.  Au lieu unique, a compositrice présentera sa pièce pour flûte, électronique et vidéo, interprétée par Camilla Hoitenga, musicienne virtuose et complice de longue date de la compositrice.

 

En coréalisation avec le lieu unique

Concert de clôture de la résidence Pascal Dusapin

18h30
Rencontre avec Pascal Dusapin et présentation des œuvres réalisées par des étudiants pendant sa résidence

 

20h30
Concert symphonique de l’ONPL

Wenn du dem Wind pour Soprano et orchestre – Karen Vourc’h / soprano

Trois solos pour orchestre : Go, Extenso, Apex

Pascal Rophé, direction

 

 

Pascal Dusapin, invité de l’Orchestre National des Pays de la Loire pendant deux ans, est considéré comme l’un des compositeurs les plus importants de la musique d’aujourd’hui. Il donne au lieu unique son concert de clôture de résidence avec quatre pièces révélatrices de son œuvre immense.

 

Élève de Messiaen, Xenakis et Franco Donatoni avant d’être pensionnaire de la Villa Médicis, Pascal Dusapin est professeur au Collège de France. Constituée de pièces pour solistes ou pour grands orchestres et d’opéras, son oeuvre a été récompensée à de nombreuses reprises et a fait l’objet de commandes prestigieuses. Placé sous la direction de Pascal Rophé, l’ONPL a donné en mars 2015 à la Philharmonie de Paris, en création française, Wenn du dem Wind de Pascal Dusapin. Pour ce programme nantais, l’orchestre s’associe à Karen Vourc’h, soprano française au timbre mordoré, pour rejouer Wenn du dem Wind. Composé de trois scènes extraites de l’opéra Penthesilea de Pascal Dusapin, l’histoire met en scène la reine des Amazones, Penthésilée, qui règne sur un monde sans hommes. Cette première partie de soirée pour soprano et orchestre est suivie de Go, Extenso et Apex, qui font partie d’un cycle de sept pièces que Pascal Dusapin a nommé solos pour orchestre, oxymore astucieux qui donne à percevoir la vision qu’il a de l’orchestre. Soit un corps musical unique, une entité à qui il s’adresse les yeux dans les yeux.

 

 

Coproduction lieu unique et ONPL

 

 

Téléchargez le programme de ce concert